Your Company
 
Tourisme

immoaf  guinee conakry



Besoin d'un conseil ?
 
  Guinée voyages agence de voyage et de tourisme en RDC
       
  Tel: +224628220123
        +224622650184
        +224622650182
        +224628866062
        +224631260554
Email: ibrahima.guisse@guineevoyages.com skype: ibguisse2
Adresse:
 BP:5842- Conakry République de Guinée
Almamya, Rue Ko 026, Immeuble El. Cissé, C/Kaloum
 
   
   Learn MorePlus d'infos  
 

TOURISMES

Formalité I Produits I Circuits I Sites touristiques

La Guinée vous offre ses plages, sa brousse, ses ethnies, sa culture, ses couleurs, ses musiques et ses traditions. La Guinée, avec ses marchés bruyants et colorés, ses villages de pêcheurs au bord de l’atlantique, ses paysages de savanes et de forêts aux contrastes variés vous attend !...

Géographie
Situé en Afrique de l’ouest et s’étendant en arc de cercle sur environ 1150 km, couvre une superficie de 245857 km2. Elle est limitée à l’ouest par l’océan atlantique, sur 300 km de côtes. Au nord ouest par la guinée Bissau. Au nord par le Sénégal, au nord est par le Mali, à l’ouest par la côte d’ivoire, au sud par le Liberia et la sierra Léone. Elle est divisée en quatre grandes régions naturelles avec, chacune son climat, son relief, sa faune, sa flore et ses traditions.

L’historique du tourisme en Guinée

Les premières structures formelles de gestion du tourisme, en Guinée datent de la seconde moitié des années 40. Des syndicats d’initiative voient le jour à Conakry (chambre de commerce) à Dalaba et à Macenta. Le 30 octobre 1950 est crée le premier comité local du tourisme, ayant pour mission la coordination et le développement de ce secteur. Des circuits aux iles, au Kakoulima, au voile de la mariée, et même plus loin à Dalaba, à la saala, au ziama et au Mont nimba (1752 km). Les premiers réceptifs, ceux de la compagnie des wagons lits, sont construits ainsi que les résidences de villégiature et d’acclimations de Dalaba et de Sérédou.

Au cours de l’année 1950, sont construis deux hôtels de France, à Conakry et à Kindia. Le pavillon bleu à Kindia, la volière à Dubreka, l’hôtel du tourisme à Labé, le latitude 12 à Koundara, l’hôtel de Dabola ainsi que les caravansérails de Kissidougou et de Faranah, pour ne citer que cela.

Climat

La guinée est caractérisée par deux saisons d’intensité variable et de plus ou moins longue durée suivant les lieux, une saison sèche, de novembre à mai, une saison des pluies de mai à octobre, la pluviométrie pouvant atteindre, par endroits, 4000 mm.
On distingue 4 climats propres à chaque région :
En Guinée Maritime : le climat est tropical, précipitations très abondantes, surtout en aout, (4000 mm/an). Température moyenne 28°. En Moyenne Guinée : règne un climat tropical de montagne, aux températures plus agréable 25° en moyenne, c’est une région très arrosée (1600 à 2000 mm/an).

En Haute Guinée: Le climat dit subsoudanien, est tropical sec. Les températures sont très élévées toute l'année (30° en moyenne) , sauf décembre à février en raison de l'harmatant. La pluviométrie est très faible (1500 mm/an).
Guinée Forestière : le climat est subéquatorial, région très humide elle se caractérise par une longue saison pluvieuse (2800mm/an). Température moyenne de 24 à 28°, adoucie par l’altitude.

Population

La natalité précoce et la mortalité infantile en baisse, font que la croissance démographique est importante. La population de la Guinée est estimée à 11.000.000 habitants (26 habitant/km). Conakry, la capitale, comporte environ 2.000.000.
Les groupes ethniques : la Guinée est mosaïque d’ethnies. Les peulhs, les malinkés et les soussous sont les trois ethnies dominantes. Les peulhs : sont les plus nombreux, habitent principalement les plateaux herbeux du fouta djallon, et sont très actifs dans le domaine de l’élevage.
Les malinkés : la plus part islamisés, habitent les savanes de la haute guinée. Ce sont surtout des agriculteurs cultivant le mil, le sorgho, le maïs et le riz.
Les soussous : sont installés principalement sur les côtes de guinée et dans la capitale, Conakry. Ce sont des pécheurs et cultivateurs. Les kissiens : ethnie majoritaire de la forêt, sont regroupés autour de la ville de Kissidougou, d’où vient leur nom. Il y'a les kissiens chrétiens (ce sont les plus nombreux) et les kissiens animistes, lesquels vouent un culte sans bornes aux karamokos, sorciers dotés de pouvoirs surnaturels.
Les tomas : se retrouvent autour de la ville de macenta. Ils sont réputés pour leurs statues en pierre, leurs masques en bois, leurs statues divinatoires et leurs fétiches.
Les guerzés : ethnies basées à N’Zérékoré ont des masques d’initiation incrustés de cauris, de crins et de fer.
Les autres peuples : les bagas, les landoumas, les nalous, les mikhiforés, les diakankés, peu nombreux sont installés le long de la côte atlantique dans la région de Boké. Les bagas sont connus pour leur masque nimba devenu l’emblème de la Guinée. Au nord de Koundara se trouvent les bassaris et les koniaguis, aux traditions ancestrales, leurs fêtes iniatiques se déroulent en mai.
Langues : la langue officielle est le français seulement 20% de la population en fait usage. Parmi les langues nationales, le soussou (guinée maritime), le pular (moyenne guinée) le malinké (haute guinée), le kissi, le toma et le guerzé (guinée forestière) sont les plus parlées.
Religions : la liberté du culte et la tolérance sont respectées en Guinée. 85% sont musulmans, 10% sont chrétiens et 5 autres. Notons que les croyances traditionnelles des animistes se retrouvent en basse guinée et en guinée forestière.
Sports et loisirs

L'aventure: l'existence de massifs montagneux, de gorges profondes, de cascades, de grandes forêts place la Guinée au premier rang dans sous région (Treeking, escalade, randonnées...).
La chasse : la rentrée des armes de chasse est subordonnée à l’obtention d’un permis de port et d’utilisation des armes de chasse. Ce permis est délivré par le ministre chargé de l’intérieur.
La pêche : une activité ancienne et ancestrale, pratiquée tout le long de la côte. Les fibres végétales, matières premières locales sont toujours utilisées pour les filets, les nasses. Les périodes de pêche sont: D’octobre à Décembre, pour les carpes rouges, carangus et baracoudas. De Février à Mai pour les tarpons. D'avril à Juiellet, pour les Sailfishs atlantiques et les coruphènes.
Fête et dates

Les fêtes fixes : le 03 Avril, anniversaire du coup d’état de 1984. Le 02 Octobre, anniversaire de l’indépendance de 1958. Le 25 Mai, la fête de l’OUA.
Les fêtes musulmanes: A date variable, sont: L'Id-Al-Fitr

La fête de la Mare : à Baro, en haute guinée à quelques kilomètres de Kouroussa (918km de la capitale. 9h pour s’y rendre). Se tient généralement début Mai. Cette fête est destinée à obtenir, des habitants la mare sacrée, leurs aides pour que la récolte soit fructueuse et qu’ils protègent les villageois de tout fléau. Elle permet de pêcher dans cette mare pendant un temps limite
Quand partir en Guinée
Toutes les deux saisons sont favorables:

La saison sèche vous offres des plages paradisiaques, une faune incroyable avec un mélange d’odeur de fleur unique et diversifié. La saison pluvieuse, c’est la période ou les cascades ont plus d’eau, la nature plus luxuriante et les nombreux cours d’eau magnifiques.

>> Réservez vos voyages avec Guinée Voyages!